S’il est possible de louer une partie de sa résidence principale, les loyers sont fiscalisés comme des revenus fonciers, sauf si le prix est jugé raisonnable.